Samedi , 26 juillet 2014
[Test] Castle Crashers

[Test] Castle Crashers

Si vous faites partie des gens qui pensent que de nos jours, on ne fait plus de jeux « Fun », que tout est trop réaliste et que les scénarios sont dignes d’un film. Si vous êtes tout simplement un amoureux des jeux d’arcade mêlant action et humour, alors Castle Crashers est le jeu qu’il vous faut !

Un jour, mon prince viendra

5414126775f3278d963aoDe nos jours, toutes les grosses productions de jeux vidéos misent d’avantage sur le scénario et les graphismes que sur le contenu et le divertissement. Castle Crashers fait partie des rares jeux qui échappent à la règle. Des graphismes en 2D style bande dessinée, de l’humour décalé et WTF, de l’action et une certaine difficulté (relative), une durée de vie rentable en vue du prix, une coopération avec amis ou inconnus, et bien entendu une certaine re-jouabilité.

Castle Crashers n’a pas d’histoire à proprement parler. Très loin de Call of Duty : Black Ops qui proposait un scénario incroyable rempli de suspens et de rebondissements. La firme The Behemoth n’a en effet pas misé sur le scénario pour ce beat’em all médiéval sorti en 2008 et baptisé Castle Crashers. Une histoire donc très simple : Vous êtes un chevalier faisant la fête dans la salle des gardes d’un château quand soudain, un garde passe la porte et s’écroule après avoir rebondi sur les escaliers, le corps criblé de flèches. Ni une ni deux, tous les gardes foncent pour voir ce qui se passe alors que vous restez là à danser comme un idiot avant de réaliser que votre public s’en est allé. C’est là que vous prenez les commandes. Plusieurs PNJ sont éparpillés dans la pièce et vous donneront diverses explications quant aux commandes, aux armes, à la magie, etc. Sorti de la pièce, une petite vidéo vous montre un mage en train de voler une sorte d’énorme cristal magique appartenant au roi avant de s’envoler avec, en embarquant la princesse (oui parce que sinon c’est pas marrant).

Nul besoin de s’étendre, vous connaissez déjà votre mission : poursuivre les assaillants, sauver la princesse et ramener l’espèce de cristal magique. Bien entendu, il n’y a pas qu’une princesse à sauver mais quatre au total, sinon c’est trop facile.

Partagez votre nourriture, battez vous pour l’or

castle_crashers_screen_4Castle Crashers est un jeu prévu pour quatre personnes (bien qu’il soit possible de jouer seul, en mêlant patience, technique et potions). Pas d’interaction entre joueurs, il suffit de brandir votre arme et de foncer dans le tas. Toutefois, le fait qu’on puisse y jouer à plusieurs ne signifie pas qu’on est allié et encore moins partageur : c’est chacun pour soit ! On fait équipe le temps de battre les ennemis et boss, mais une fois le trésor arrivé, c’est chacun pour soit, et celui qui court le plus vite aura le plus d’or. En effet, après chaque boss on peu ouvrir un coffre géant qui expulse son contenu aux alentours. Il faut donc être le plus rapide pour être le plus riche. De plus, en vue du nombre de princesses (4) et du nombre maximum de joueurs possible (4 également), on peu supposer que c’est « chacun sa princesse », mais il n’en est rien ! Après avoir sauvé l’une des demoiselles en détresse, un combat sanguinaire commence et les joueurs doivent s’affronter pour savoir qui va récolter les baisers de la belle. Un fait non attendu et pour le moins surprenant la première fois !

Coucou, tu veux voir ma massue ?

ProofOfExistance

Quand on parle de WTF dans un jeu vidéo, on peu s’imaginer toutes sortes de choses farfelues et inhabituelles. Castle Crashers offre la possibilité à ses joueurs de vaincre ses ennemis à grand coup de masse, d’épée, de jambon de pays ou encore de poisson mort. Tant d’armes qu’il vous faudra déterrer à l’aide d’une pelle ou obtenir sur le cadavre de vos ennemis. Chacune possède bien entendu des facultés qui lui est propre.

Au cours de vos aventures, vous croiserez également le chemin de petits animaux qui à votre contact vont tomber amoureux de vous (il y a des coeurs, je considère qu’ils vous aiment …) et vont donc décider de vous suivre à la trace, vous apportant divers bonus. On peut donc se lier d’amitié avec un mini éléphant, un chat, un petit dragon, un mouton etc. Certains seront sur votre route, les autres il va falloir les trouver vous même et les déterrer ou aller les chercher dans des endroits cachés.

Au niveau du gameplay, la prise en main est quasiment immédiate bien que plus facile à la manette. Un bouton pour le corps à corps, un bouton pour la magie, un bouton pour les objets (arc, potion, bombes et boomerang), et un dernier pour sauter. Le temps de faire le tour et il n’y a plus qu’à se lancer. Seules les perspectives au niveau de la profondeur sont difficiles à assimiler lors des premières minutes. Une fois le jeu fini avec un personnage, il est possible de le recommencer en mode Hardocre.

Castle Crashers propose 4 personnages de base qui débloquent respectivement 2 personnages (ces derniers sont à l’effigie des ennemis que vous croisez tout au long de votre aventure). Toutefois, certains DLC sont disponibles et apportent certains personnages bonus ainsi que 5 armes par pack. Il y a en tout 4 DLC pour la version Xbox et 2 pour la version PC.

Les graphismes style bande dessinée sont très agréables à contempler. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais cela reste appréciable. L’humour présent dans le jeu a aussi son charme et sait nous surprendre par des petits détails WTF sur les bords.

castle-crashers-ps3-007Comme expliqué plus haut, Castle Crashers est prévu pour être joué en coopération. Toutefois sur la version PC (disponible sur Steam) les bugs et ralentissements sont récurrents, c’est pourquoi il est plus appréciable d’y jouer en LAN ou en coop sur le même écran. Ce sera l’un des seuls points noirs de ce jeu. Mais comme il a déjà été dit, il est possible d’y jouer seul sous réserve de savoir se servir de ses 10 doigts et de connaître les petites techniques qui nous facilitent la vie.

Conclusion

En définitif, je dirai que Castle Crashers est un très bon jeu d’arcade, très agréable à jouer avec ses amis. Il est accessible même pour les non geeks, fun à souhait et a une certaines re-jouabilité en vue des 30 personnages qu’il est possible de débloquer (DLC inclus). Il faudra compter un peu moins de 10 heures pour terminer une fois tous les niveaux, il rentre dans la moyenne des jeux en terme de durée.

A propos de Master_Crazy