Jeudi , 31 juillet 2014
[Test] Beyond : Two Souls (PS3)

[Test] Beyond : Two Souls (PS3)

Contexte

Le studio français Quantic dream nous sort un film, pardon un jeu, aussi impressionnant graphiquement que financièrement! Le studio s’offre la gueule d’ange d’Ellen Page et le regarde froid de Willem Defoe pour réduire à néant la limite entre le jeu vidéo et le cinéma.

la capture de mouvement qui fait la renommée du studio Quantic Dream dans le monde en image

la capture de mouvement qui fait la renommée du studio Quantic Dream dans le monde en image

Après le succès d’Heavy Rain et la réputation grandissante du studio spécialisé dans la capture de mouvement, on attendait avec impatience le dernier bijou de David Cage : « Beyond : Two Souls ».
« Beyond : Two Souls » (« Au-delà : Deux âmes » pour ceux qui ont séché les cours d’anglais au collège) est édité par Sony Computer Entertainment sur PS3. Il sort le 11 octobre 2013 en fin de vie de la console, ce qui permet d’espérer un rendu graphique exploitant au maximum les capacités de la console.

Scénario

Ellen Page incarne donc Jodie, une jeune fille « un peu » particulière qui depuis sa plus tendre enfance est unie à une âme invisible qu’elle seule peut ressentir et avec qui elle est la seule à communiquer : Aiden.
Aiden a néanmoins la possibilité d’interagir avec le monde qui entoure Jodie et aura la possibilité de déplacer des objets, activer des interrupteurs, mettre de la musique, ouvrir des armoires, prendre possession de l’âme d’une personne, l’étrangler, la faire souffrir, voire la tuer selon votre humeur du jour. Aiden peut également soigner et protéger Jodie via une onde de force ou encore donner des flash-backs à Jodie à partir d’un objet ou d’une personne.
Vous avez la possibilité de jouer à tour de rôle, Jodie ou Aiden ce qui ouvre de nombreuses possibilités sur le gameplay et les épreuves/énigmes à résoudre.
Rien de très compliqué quand même, si Jodie est bloquée, Aiden utilise un de ses pouvoirs et c’est réglé. Aucune difficulté à l’horizon.
Revenons au scénario, la petite Jodie découvre dans sa jeunesse l’étendu des pouvoirs de son compagnon et du coup a un peu de mal à se faire accepter des autres (étrange). Elle finit dans un « foyer labo » où  Willem Defoe chercheur étudiera de près les pouvoirs de Jodie.
 Ceux-ci finiront par intéresser les services publics, Jodie intègrera la CIA pour mettre à l’épreuve les pouvoirs d’Aiden au profit de la nation de l’oncle Sam.

un « Livre dont vous êtes le héros »

Le jeu (et l’histoire) est séparé en 23 moments de vie de Jodie.
MGS V Ph... euh non "beyond : two souls au western"

MGS V Ph… euh non « beyond : two souls au western »

On passe d’un niveau un peu gnan gnan sur la jeunesse de Jodie à un niveau où on travaille pour la CIA… Sans grandes explications.

L’histoire est donc hachée, un peu décousu, et on se retrouve à avoir l’étrange impression de regarder un épisode de Lost !
Sans arriver au bout de l’histoire, on peut vite être totalement perdu dans le scénario un peu fantaisiste.
Personnellement, je n’ai pas vu un grand intérêt à ce grand mélange de bout de vie. Cela dit, au contraire de Lost, quand tous les morceaux se réunissent, ça donne une narration à peu près cohérente et logique.
Le côté agréable du jeu réside dans le fait de disposer d’un nombre important de scénarios différents selon les actions que vous ferez réaliser à Jodie et Aiden.
Le jeu dispose d’une petite vingtaine de fins différentes selon votre niveau de cruauté/bonté durant l’ensemble du jeu.
N’hésitez pas à reprendre certains niveaux pour changer le déroulement de votre vie et accéder à une fin différente.

Graphisme

 Le rendu visuel est sublime et on a rarement eu une finition de cette qualité.
La modélisation des personnages est parfaitement réalisée et les décors assez divers sont sublimes.
Le passage en mode « Aiden » est surprenant et intriguant. On a envie de se balader de faire faire n’importe quoi à Aiden et souvent ça fonctionne.
Personnellement, je me suis beaucoup amusé à attaquer tout et n’importe quoi, un vrai petit Poltergeist!
Mais il faut avouer que contrôler une âme « volante » traversant les murs et plafonds n’est pas de tout repos pour le moteur graphique qui perd parfois les pédales durant les missions.
Dommage! Le rendu est quand même d’un très haut niveau sur PS3 et Beyond two souls fait partie des titres qui offre un rendu très appréciable pour la fin de vie de la PS3.
C'est important d'avoir de bons graphismes à ce moment la du jeu !

C’est important d’avoir de bons graphismes à ce moment la du jeu !

Jouabilité

Particulière et unique, les commandes semblent être définies par quelqu’un qui n’a jamais tenu une manette en main depuis 20 ans… En effet, la majorité des actions ne se font que par les sticks analogiques alors que certains déplacements se font par les gâchettes. C’est clairement déroutant au départ mais on s’y fait assez vite malgré tout.
La gestion des combats est du coup assez simpliste, les seuls gestes disponibles étant l’esquive ou la « poussette » dans la direction la plus adéquate. En même temps, on en attendait pas plus de Jodie.
Dernier point qui déplaira peut être à certains, l’impossibilité de mourir! En effet si vous êtes attaqués par un assaillant et que vous n’avez pas le bon réflexe, vous encaisserez le coup. Mais n’ayez crainte, Jodie est… invincible! Vous pouvez encaisser des dizaines et des dizaines de coups sans broncher! Pour la difficulté, on repassera donc!
On notera tout de même une absence de rythme général entre les scènes vidéos entre chaque action et l’extrême lenteur de déplacement de Jodie et Aiden.

Ambiance

la musique est aussi d'Ellen Page?? Décidément elle a tous les talents!

la musique est aussi d’Ellen Page?? Décidément elle a tous les talents!

L’ambiance du jeu se veut froide et angoissante. On est clairement pas au niveau d’un Silent Hill cependant, les passages dans la douce et belle vie d’une petite fillette qui parle à un esprit et croise des morts (!!!) a parfois de quoi vous glacer le sang. La bande son est discrète et superbe, surement l’une des plus belles réalisations musicales de la PS3.

Conclusion

En cherchant, on trouvera sans doute des défauts à tous les niveaux du jeu tant l’annonce et la publicité autour du titre annonçait un bouleversement vidéoludique… Mais les faits sont là, ce jeu est différent, ce jeu est envoutant et si vous vous laisser porter par la magie du jeu (et par le joli minois d’Ellen Page) vous serez renversé par ce titre. Il n’y a donc pas à hésiter tant les chances de passer un moment unique avec votre PS3 existe avec ce titre!
Vous apprendrez aussi à parler aux chevaux et ça c'est du jamais vu!

Vous apprendrez aussi à parler aux chevaux et ça c’est du jamais vu!

A propos de jeep